Ã

Al-Qassam website

Les forces israéliennes d'occupation (FIO) ont lancé vendredi un raid aérien sur la ville de Gaza qui s'est soldée par l'assassinat du secrétaire général des CRP [Comités de Résistance Populaire], Zuhair Qaisi et Mahmoud Hanani, originaire de Naplouse et libéré des geôles israéliennes quatre ans plus tôt.

9 mars 2012, hôpital al-Shifa à Gaza - Les Palestiniens pleurent la mort de Hazem Kerekeaa - Photo :AFP/Mahmoud Hams
q commentaire


articles affiliés ordre chronologique

Par Palestine Info
Le bilan sanglant de l'agression continue de l'armée occupante israélienne sur la Bande de Gaza s'élève à 12 martyrs et plus de 21 blessés, après que les avions de guerre de l'occupant ont ciblé, aujourd'hui à l'aube, le samedi 10/3, une voiture civile sur la rue de Salah Eddine à Dfit el-Balah au milieu de la Bande de Gaza, ce qui a entraîné le martyre du citoyen Mohamed Ghoumari, 26 ans, et 4 autres blessés.

L'armée israélienne bombarde la bande de Gaza plusieurs fois par semaine sans que cela ne fasse ni les gros, ni les petits titres. Mais aujourd'hui l'escalade est claire avec déjà une dizaine de morts soi-disant "ciblés" et des dizaines de blessés palestiniens, au moment où nous écrivons ces lignes.

Avec Israël, il n'y a que des attentats "ciblés", c'est connu : des Palestiniens qui auraient "préparé" des actes de terrorisme, d'autres à peine sortis de prison et libérés dans le cadre de l'échange de prisonniers contre Gilad Shalit, ainsi que des dizaines de blessés : que des "terroristes" ?

GAZA TVNews

Dix-sept personnes ont été assassinées et plus de 30 blessées à ce jour dans une série de frappes aériennes. De nombreux sites ont été la cible des attaques israéliennes tout au long de la bande de Gaza.

Le dernier décès vient d'être rapporté dans la région d'Al Zaytoon dans l'est de Gaza. Deux autres personnes ont été blessés dans la dernière attaque aérienne sur la bande de Gaza aujourd'hui.

AL-Akhbar

Les frappes aériennes israéliennes ont tué trois personnes dans la bande de Gaza ce dimanche, dont un jeune garçon âgé de 12 ans.

Le porte-parole des services médicaux à Gaza, Adham Abou Salmiya, a dit qu'Ayoub Useila, âgé de 12 ans, a été tué dans le camp de réfugiés de Jabalia, après les avions israéliens aient tiré sur le quartier majoritairement habité par des civils.

Ziad Medoukh

Combien de martyrs palestiniens doivent ainsi tomber avant que le monde bouge ?

Combien de civils palestiniens doivent ainsi mourir pour que la communauté internationale officielle se mobilise ?

Quelle quantité de sang palestinien doit couler pour que s'instaure la justice ?

Combien l'armée israélienne doit-elle assassiner de Palestiniens avant que les Nations-Unies prennent une dé

Alain Gresh - Le Monde diplomatique

« Nous condamnons les tirs de roquettes et les conséquences humanitaires de ces violences et déplorons les victimes civiles. La France appelle instamment à un retour au calme et à la retenue afin d'éviter une escalade qui risquerait de toucher à nouveau des civils. Notre consul général à Tel Aviv se rendra dimanche matin à Ashdod et Ashkelon pour exprimer sa solidarité.

Par ISM-France & Agences
Les frappes israéliennes ont continué ce matin sur Gaza, où deux résistants du Jihad Islamique et un adolescent de 17 ans ont été tués, portant le nombre de morts à 21 depuis vendredi 9 mars.

Raafat Abu Eid, 24 ans, a été tué à Khan Younis, par un missile qui a frappé la voiture dans laquelle il se trouvait. Deux autres résistants ont été blessés et une passante a également été blessée dans l'attaque.

Les drones n'ont pas quitté le ciel de Gaza cette nuit et ce matin, tuant et blessant femmes et enfants, détruisant maisons et immeubles, y compris celui de la Croix-Rouge à Jabalia, semant la terreur, cette terreur qui dure depuis plus de 60 ans, sans que nos dirigeants tant épris de démocratie lèvent le petit doigt.

Deux victimes et 41 blessés supplémentaires, dont 9 enfants et 8 femmes, en 7 heures d'attaques aériennes.

K. Selim - Le Quotidien d'Oran

Il est clair que tous les peuples finissent pour des raisons plus ou moins morales à se trouver des « amis » chez les puissants. Sauf les Palestiniens.

Il faut armer Ghaza ! Cette idée, dérangeante, perturbante, coupable de « manquer de tact », c'est un Palestinien, Abdelbari Atwan, qui l'a émise en direction de l'Arabie Saoudite et du Qatar. Deux pays qui, ainsi que personne ne l'ignore, fournissent déjà des armes à l'opposition syrienne en lutte contre le régime de Bachar Al-Assad.

Nidal al-Mughrabi - Ma'an

Un officiel palestinien proche des négociations a déclaré que « les factions se sont engagées », faisant allusion au Jihad islamique et aux Comités populaires de résistance qui furent les plus actifs dans les combats, mais ces groupes restent en attente de voir comment Israël va réagir.

Gaza (Reuters) - Israël et les factions de militants dans la bande de Gaza ont convenu d'une trêve sous médiation égyptienne pour mettre fin à quatre jours de violences transfrontalières au cours desquels 25 Palestiniens ont été tués, a déclaré aujourd'hui mardi un responsable égyptien de la Sécurité.

Nous recevons des appel au secours en provenance de Gaza. Nous sommes désespérés du spectacle odieux que nos dirigeants, nos "représentants", offrent à ces hommes et à ces femmes victimes du pire crime que l'on puisse imaginer : bombarder des êtres humains après les avoir enfermés, après leur avoir bloqué toutes les issues. Qu'y a-t-il de plus lâche ? Notre colère doit déboucher sur une prise en main de la situation, comme l'ont fait les Tunisiens et les Egyptiens.

Merci à Sam de Radio Campus Lille pour ses réactions face à la présentation des massacres à Gaza par bon nombre de médias. Comme disait Charles Péguy : 'Il y a pire qu'une âme asservie, c'est une âme habituée".

fr.news.yahoo.com

d'abord le titre : nouvelles violences ENTRE Israël et Gaza

ensuite ceci : "Les attaques aériennes israéliennes de lundi ont tué deux activistes palestiniens, un vieil homme et sa fille"

As'ad AbuKhalil - al-Akhbar

Le carnage continue. Israël, ou plus exactement le mouvement sioniste, n'a pas cessé d'être brutal et répressif à l'égard des Palestiniens depuis l'avènement du mouvement sioniste en Palestine à la fin du 19ème siècle.

Et maintenant nous avons une nouvelle occasion de regarder cela avec dégoût. Au Moyen-Orient, l'hypocrisie occidentale ne connaît pas de limites.