Accueil

230 articles

48h 28 articles

par Raúl Zibechi *

Les grandes crises profondes, celles qui arrivent de temps en temps mais marquent une séparation, peuvent créer des mouvements antisystémiques de longue durée, c'est à dire, des mouvements qui ne s'épuisent pas dans des mobilisations qui, aussi nombreuses qu'elles soient, sont nécessairement éphémères. Au contraire, les mouvements eux durent, ne s'évanouissent pas au cours du temps, ils sont capables de filtrer des articulations et adoptent une poussée propre qui les porte beaucoup plus loin que le peuvent les inerties du moment.

Qui est Sergueï Lavrov ? Sorti diplômé en 1972 (il a alors 22 ans) de l'Institut d'État des relations internationales du ministère des Affaires étrangères de l'URSS, il devient la même année ambassadeur de l'URSS au Sri Lanka. Puis, de 1976 à 1981, il travaille au département des organisations internationales du ministère des Affaires étrangères de l'URSS.

Sergueï Lavrov

Bernard TORNARE

Pourquoi tout ce qui se passe au Venezuela est toujours dénigré par les grands médias ? Pourquoi cette Révolution bolivarienne qui prend forme dans ce pays est-elle constamment décriée dans nos contrées, si elle n'est tout simplement pas occultée ?

Demandez à vos connaissances ce qu'ils pensent de la Révolution bolivarienne. La plupart du temps vous aurez droit à une réponse évasive et les plus honnêtes vous demanderons ce que c'est.

Par Orouba Othman
Cet article, publié sur le site en anglais d'Al-Akhbar le lundi 24 novembre 2014, est une traduction de l'édition en arabe.

Le dossier de la reconstruction de Gaza a entraîné des paradoxes grossiers, de ceux qui apporteront davantage de misère dans la petite enclave après l'accord fragile de cessez le feu. Ce qui vraiment brise le cœur des Palestiniens de Gaza, c'est que les mêmes qui ont fait pleuvoir des tonnes d'explosifs sur leurs têtes vont les inonder de leurs "bienfaits", et même en tirer profit...

Par Manlio Dinucci et Tommaso Di Francesco

« L'Italie est-elle en train de s'équiper pour affronter la guerre qui se présente à ses portes ? » : Gad Lerner1 est allé le demander au nouveau ministre (italien) des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni2, « qui s'est formé dans la culture du pacifisme et du désarmement, aujourd'hui dramatiquement remise en question par l'incendie qui fait rage le long de toute la rive sud de notre mer, en commençant par la très proche Libye ».

par Robert Parry *

Lors du sommet du G20, le dénigrement de Poutine était à son comble. Le président Obama et d'autres dirigeants occidentaux ont vilipendé le président russe pour son agression supposée en Ukraine. Les médias dominants en ont rajouté une couche. Mais, comme l'écrit Robert Parry, la réalité est bien plus complexe.

En effet, dans un système politique rationnel, les néoconservateurs étasuniens seraient le groupe le plus discrédité de l'histoire moderne des États-Unis.

par David Vine *

Etats-Unis d'Amérique, de Carter à l'Etat Islamique, 35 ans à construire des bases militaires et à répandre le malheur.

Depuis 1980, avec le début d'une nouvelle guerre contre l'Etat Islamique (EI) en Irak et en Syrie, les Etats Unis se sont lancés dans des actions militaires offensives dans au moins treize pays du Grand Moyen Orient.