UNASUR

Le conseil des chefs d'État et de gouvernement de l'Union des nations sud-américaines (UNASUR), réuni les 4 et 5 décembre 2014, dans les villes de Guayaquil et de Quito, à l'occasion de la transmission de la présidence pro tempore et de l'inauguration du nouveau siège de l'UNASUR :
(1) Proclame son indéfectible engagement politique avec les idéaux de la construction progressive de l'unité sud-américaine en tant qu'instrument effectif pour contribuer au bien-être de nos peuples et projeter la région en tant que zone de paix consolidée, promotrice d'un monde multipolaire équilibré et juste.

Accueil

264 articles

48h

90 articles

La raison d'être de la R Troïka est de dicter des mesures d'austérité indépendamment des résultats ou des programmes électoraux. Cela constitue une violation flagrante de l'article 1 du document qui constitue la base du droit international, c'est-à-dire le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes inscrit dans la Charte de l'ONU de 1945.

Alex Anfruns

Pouvez-vous nous expliquer le cas de votre frère Damian ?

Mon frère Damian Martinez et moi-même sommes professeurs de l'Etat d'Oaxaca. Le 18 mai 2013 Damian a été arrêté illégalement avec 12 autres personnes accusées d'être membres d'un gang de séquestreurs. Dans les faits, son arrestation s'est produite quand l'opposition à la réforme de l'Education était dans sa phase la plus intense.

Par Eric Toussaint

L'échec des gouvernements européens, de la Commission européenne et de la BCE est patent s'il s'agit de concrétiser ce qu'ils prétendent vouloir réaliser : réduire le chômage, relancer l'activité économique, assainir fondamentalement les banques, stimuler et augmenter le crédit aux ménages et aux PME ou encore augmenter l'investissement, réduire la dette publique.

Traduction : Claude Carillo/ Fausto Giudice

© lalo Alcaraz

Les manifestants mexicains ne brûlent pas des drapeaux des États-Unis d'Amérique, mais ils le feront bientôt si les USA ne modifient pas leur attitude vis-à-vis de leur voisin du Sud. Qu'ils l'admettent ou non, le président BaracK Obama et le Congrès US sont les responsables directs de la tragédie des 43 militants étudiants disparus et probablement massacrés dans l'État mexicain du Guerrero, et de la crise qui s'en est suivie.

par Atilio A. Boron *

L'année s'achève sous de bons auspices : les trois combattants antiterroristes cubains sont rentrés chez eux. Fin d'une injustice flagrante, qui a plongé le système judiciaire américain au coeur de l'ignominie. Et Barack Obama, devant l'échec indéniable d'un demi-siècle de politique vis à vis de Cuba, a décidé d'un changement de cap qui, bien qu'insuffisamment radical -pour ce faire, il faudrait que le Congrès abroge la loi sur le blocus économique, commercial et financier de l'île-, a le mérite d'au moins ouvrir la voie à un certain nombre de changements qui vont améliorer les conditions de vie du peuple cubain.