Q

ep-mir.com

Aucun article 1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9

48h

68 articles

Par Noam Chomsky (1)

Après l'attaque terroriste contre Charlie Hebdo qui a fait 12 morts dont le rédacteur en chef et quatre autres dessinateurs, et le meurtre de quatre juifs le lendemain dans un supermarché casher, le premier ministre français Manuel Valls a déclaré « la guerre contre le terrorisme, contre le djihadisme, contre l'Islam radical, contre tout ce qui vise à détruire la fraternité, la liberté, la solidarité. » C'est sous la bannière « Je suis Charlie » que des millions de personnes ont manifesté pour condamner ces atrocités et dénoncer en chœur ces horreurs.

Les grandes entreprises françaises ne seront pas soumises à un « devoir de vigilance » vis-à-vis de leurs sous-traitants. Cette proposition de loi issue d'une poignée de députés socialistes et écologistes sera, au mieux, vidée de son contenu, au pire jetée à la poubelle. Le projet de loi Macron obligeait de son côté les entreprises à être gérées « dans le respect de l'intérêt général économique, social et environnemental ».

par René Naba *

Sur fond de désarroi et de désespérance, en pleine convulsion

Sixième Roi d'Arabie, Abdallah Ben Abdel Aziz, décédé jeudi à 90 ans des suites d'une lourde pathologie, laisse un Royaume en plein désarroi, en pleine convulsion, sur fond d'une guerre de succession entre les deux principaux clans de la dynastie wahhabite (le clan Sideiry et le clan Al shammar), sur fond d'une désespérance de sa jeunesse face aux taux élevé d'un chômage persistant, à l'arrière plan d'un bras de fer énergétique avec les États Unis d'Amérique visant à assécher les petits producteurs de pétrole de schiste, alors que les deux pays qui ont longtemps fait office de sas de sécurité du royaume, le Yémen, dans la décennie 1960 contre Nasser et l'Irak, dans la décennie 1980 contre Saddam Hussein, échappe désormais au contrôle sunnite au bénéfice des chiites, les rivaux historiques des sunnites dont la dynastie se veut le fer de lance au niveau du Monde arabo-musulman.

Jacques-Marie BOURGET

Ce matin vous ouvrez l'œil - parce qu'il faut bien continuer de vivre- le ciel n'est pas par-dessus le toit et seule une proposition d'abonnement à Valeurs Actuelles vous attend dans la boîte aux lettres. A quoi bon ? Vous gagne une envie de grand sommeil. Pourtant, source d'un plaisir imprévu, en ouvrant le livre-catalogue que vous avez acheté la veille, et qui résume le contenue d'une exposition en cours à Paris, « La Collaboration 1940-1945 », vous vous apercevez que la France, celle de ces « années noires », n'est pas aussi mauvaise fille, aussi vert de gris que décrite par vos vieux professeurs un peu trop cocos.

Robert BIBEAU

Doit-on se réjouir, ou doit-on pleurer, du drame épique qui se complique dans la République hellénique ? Voici comment la gauche bourgeoise présente l'enjeu des élections. Dimanche 25 janvier, auront lieu les élections législatives grecques. Tous les partis sont présents, y compris ceux qui ont œuvré en faveur des politiques de destruction de l'État et de ses institutions.

Stathi Kouvelakis

Comme prévu, c'est une vague Syriza qui a emporté les élections ce dimanche. A Athènes dans les quartiers populaires, c'est une véritable débandade pour la droite. En province, ce sont des pans entiers de l'électorat de droite qui se sont ralliés, après ceux du PASOK. Du point de vue politique, la bourgeoisie grecque et son personnel politique sont abattus et aphones.