ep-mir.com

Aucun article 1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9

48h

40 articles

par Alfredo Jalife-Rahme

Jadis, le Conseil de sécurité des Nations unies pouvait prendre des sanctions à l'encontre de personnes, de groupes ou d'États qui menaçaient la paix mondiale. Mais aujourd'hui, Washington utilise le vocable de « sanctions » pour masquer ses agressions économiques contre ceux qui lui résistent. Bien sûr, les « sanctions » unilatérales des États-Unis sont illégales en droit international.

A. Tsipras

Camarades,

Nous sommes au début d'un long et difficile combat, unis non seulement par le programme sur lequel le peuple grec nous a accordé sa confiance, mais aussi par les principes, les valeurs fondamentales, les idées et l'histoire de la gauche, par notre volonté de servir le peuple et le pays, par nos relations franches et ouvertes avec les travailleurs, avec ceux qui créent et inventent l'avenir, par notre attachement à la démocratie et à la justice sociale, par la mobilisation solidaire du peuple autour de revendications mûres, qui donnent son vrai sens au mot progrès.

Tarik Bouafia*

Les médias occidentaux nous ont habitués à dépeindre les nations latino-américaines de manière binaire et manichéenne. Il y aurait selon les grands médias comme Le Monde ou El Pais des gentils et des méchants. Des démocrates et des despotes. Des dirigeants réalistes et des utopistes. Bref, des « analyses » journalistiques souvent biaisées, incomplètes et très souvent mensongères.

Yvonne Ridley

Les prochaines heures devraient déterminer qui est vraiment en charge du projet sioniste - Israël ou son plus grand bienfaiteur, les États-Unis d'Amérique. C'est un débat qui a occupé beaucoup de monde, pour savoir où se situe vraiment le centre d'influence. Est-ce à Tel-Aviv ou est-ce à Washington ?


Voulant répondre à cette brûlante question, un de mes amis pro-Palestiniens a comparé Israël aux poissons pilotes, une créature carnivore qui traîne autour des requins, mangeant leurs parasites et leur nourriture en surplus.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les Etats-Unis ont dépensé au moins 1600 milliards de dollars dans la lutte contre le terrorisme, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et aussi en Afrique, a révélé un rapport du Congrès. Avec 350 000 personnes tuées, le coût humain de l'invasion de l'Afghanistan puis de l'Irak est aussi extrêmement élevé. Ces centaines de milliards de dollars ont principalement bénéficié à l'industrie de l'armement et aux sociétés militaires privées.

par Antonio Sanabria

Pour saisir la situation dans laquelle se trouve actuellement la Grèce et les facteurs qui ont concouru au dénouement des négociations entre le gouvernement grec et l'Eurogroupe la semaine dernière, il est important de mesurer la pression exercée par la BCE R

Omar Ashour - Al Araby

Dans un contexte politique où les répressions autoritaires, les coups d'état militaires, les guerres civiles et autres formes de violence politique et d'instabilité sociale se multiplient, il est presque sûr de voir apparaître une forme ou une autre d'extrémisme violent.


Quand les plateaux de la justice ne pèsent plus
On ne peut retrouver son honneur que par le sang

Par Julie Lévesque

Le but de la présence militaire étasunienne en Afrique est bien documenté : contrer l'influence chinoise et contrôler des endroits stratégiques et des ressources naturelles, y compris les réserves de pétrole. Cela a été confirmé il y a plus de 8 ans par le département d'État étasunien :


Au début février, « de passage au Centre d'études stratégiques et internationales à Washington, D.C., le chef d'AFRICOM, le général David Rodriguez, a appelé à une campagne de « contre-insurrection » de grande envergure menée par les États-Unis contre des groupes en Afrique de l'Ouest ».

Etude norvégienne: Les effets biologiques des retombées de la géo-ingénierie sur la vie végétale

PDF original (anglais): j BaSrTiO3_cell_communication.pdf y

L'étude traduite et recopiée ci-dessous a été préparée par des chercheurs norvégiens. Elle contribue à documenter quelques-uns des effets hautement néfastes des programmes de GSA (géo-ingénierie stratosphérique par aérosols) et de GRS (gestion des radiations solaires) en cours.

Par Jules Dufour

Des dépêches nombreuses et fréquentes concernant des attaques perpétrées par des drones de combat proviennent surtout du Yémen, de la Somalie, de l'Afghanistan, de l'Irak, et du Pakistan. Pour des fins de surveillance on apprend que les pays survolés en continue sont aussi, notamment, la Bosnie, la Serbie et la Libye.

Yannis Varoufakis, ministre Grec des finances

par Michel Husson

Par définition, il n'y a pas d'estimation fiable des fuites de capitaux. Plusieurs chiffres circulent : en mai 2011, le ministère grec des avançait le chiffre de 280 milliards d'euros pour les capitaux grecs en Suisse. En octobre de la même année, le Financial Times Deutschland avançait le chiffre de 165 milliards, quand la Banque nationale suisse ne reconnaissait que 3,36 milliards |1 |.

par David Brooks *

Certaines semaines, les dieux s'amusent à se jouer des imbéciles, insignifiants ou puissants, peut-être juste pour égayer ou accorder un répit à ceux qui doivent rendre compte, supporter ou payer les conséquences de leurs idioties, et semblent même parfois se divertir des cruautés qui ne déclenchent pas de réaction assez humaine.