austérité

6 articles 1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 j s

Jean-Luc MELENCHON

Les indécrottables gogos du « vote utile » sont servis. Valls va les tondre à souhait comme nous tous le serons ! Et il est à craindre que ce ne soit pas suffisant pour les faire cesser de faire les moutons. Si vous avez le moindre doute, lisez ce qui suit et pour saurez pourquoi il faut vraiment laisser vos bâtons à la maison avant de monter marcher samedi 12, tellement ça pourrait vous démanger de vous en servir !

Au cours de cette série, Le R poursuit sa route en Ukraine, l'histoire tumultueuse du FMI en Ukraine est analysée depuis le déclenchement de la crise de 2007/2008 jusqu'au plan d'endettement approuvé au forceps par le gouvernement non élu à l'issue du mouvement insurrectionnel de fin 2013 - début 2014.

Dès le début de la crise, en novembre 2008, l'Ukraine figure parmi les premiers pays européen à tomber dans la nasse du FMI peu après l'Islande, la Géorgie et la Hongrie.

David Graeber

On dit que dans les années 1930, Henry Ford aurait fait remarquer que c'était une bonne chose que la plupart des Américains ne savent pas comment fonctionne réellement le système bancaire, parce que s'ils le savaient, « il y aurait une révolution avant demain matin ».

La semaine dernière, il s'est passé quelque chose de remarquable. La Banque d'Angleterre a vendu la mèche.

Jérôme Duval

Dans cette série, l'histoire tumultueuse du FMI en Ukraine est analysée depuis le déclenchement de la crise de 2007/2008 jusqu'au plan d'endettement approuvé au forceps par le gouvernement non élu à l'issue du mouvement insurrectionnel de fin 2013 - début 2014.

Dès le début de la crise, en novembre 2008, l'Ukraine figure parmi les premiers pays européens à tomber dans la nasse du FMI peu après l'Islande, la Géorgie et la Hongrie.

10 avril par Christine Vanden Daelen

La dette et les mesures d'austérité ne sont nullement neutres du point de vue du genre. Toute analyse quelque peu approfondie de la crise de la dette démontre sans ambiguïté qu'elle est sexuée tant dans ses caractéristiques que dans ses effets. De fait, elle touche les populations les plus fragilisées, les plus précaires et donc encore malheureusement majoritairement les femmes, et plus particulièrement celles qui sont les plus vulnérables (les mères célibataires, les femmes jeunes, âgées, migrantes, les femmes provenant d'une minorité ethnique, du milieu rural...).

Les 67 personnes les plus fortunées sur le globe possèdent autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale, a estimé mercredi l'ONG Oxfam, appelant le FMI et la Banque mondiale à agir. « Les inégalités extrêmes se sont aggravées », a affirmé l'organisation de lutte contre la pauvreté dans un communiqué, rappelant que le club des plus riches comptait jusque-là 85 membres.