falseflag

35 articles 1 7 30 90 90 à 1 an 2 3 4 5 6 7 8 9 j s
1 2

Traduit par Claude, relu par jj et Diane pour le Saker Francophone

Les manchettes, partout dans le monde, ont présenté des variations sur l'histoire de l'assassinat de Boris Nemtsov. Chacune d'entre elles reprend le récit des faits pertinents: quoi, qui, où, comment... Mais la vraie question est pourquoi. La réponse à cette question, ou plutôt ce que l'Occident prétend avec insistance être la réponse, nous dira beaucoup sur les plans des États-Unis pour intensifier les tensions en Russie, en Ukraine, et au-delà.

Le général Wesley Clark, ancien suprême commandeur de l'Otan, a déclaré à CNN que l'Émirat islamique (dit « Daesh ») avait été « créé par nos amis et nos alliés pour vaincre le Hezbollah ».

Le général Clark mettait ainsi clairement en cause la responsabilité d'Israël.

Depuis 2001, le général Clark est le porte-parole d'un groupe d'officiers supérieurs opposés à l'influence israélienne sur la politique extérieure des États-Unis, à ses développements impérialistes agressifs et au remodelage du « Moyen-Orient élargi ».

Le président du Soudan, Omar el-Béchir a déclaré dans une interview exclusive accordée à Euronews que la CIA américaine et le Mossad israélien sont derrière le groupe Boko Haram et l'Etat Islamique. Il a parlé notamment d la vidéo censée montrer l'exécution de 21 citoyens égyptiens en Libye.

« J'ai dit que CIA et le Mossad se tenir derrière ces organisations.

Je n'avais pas porté attention, mais effectivement les "décapiteurs" sont en majorité significativement plus grands que les "décapités". À bien regarder, les premiers hommes vêtus de noir semblent avoir près de 2 pieds de plus que les hommes vêtus d'une combinaison orangée.

Les experts prétendent, sans nier l'acte d'assassinat, que la production de la vidéo aurait été faite sur un écran vert avec un fond ajouté plus tard.

Cette liste est loin d'être exhaustive. Elle ne représente que quelques exemples d'attaques qui sont aujourd'hui documentées comme étant sous fausse bannière. La liste réelle serait bien trop longue tant cette "culture du false flag" est solidement ancrée dans nos gouvernements "démocratiques". Voilà pourquoi chaque attentat terroriste fortement médiatisé en Europe de nos jours a tendance à être soupçonné d'être un attentat sous faux drapeau: l'histoire nous montre que nos soupçons sont fondés.

Les informations selon lesquelles la Central Intelligence Agency (CIA) des États-Unis a réalisé un attentat à la voiture piégée méticuleusement planifié à Damas, en Syrie, en février 2008 ont été révélées à la première page duWashington Post , le 31 janvier 2015.

Selon plusieurs témoins et des indications au sein de l'armée syrienne libre, les frères Kouachi, soi-disant responsables des attentats du 07 janvier 2015 à Charlie Hebdo, auraient été assassinés en octobre 2014 en Syrie lors d'une attaque menée par la coaltion.

Notre source ne dément pas cette information et confirme même la présence des deux djihadistes en

Par Giuletto Chiesa

Le journaliste italien Giulietto Chiesa était invité à la célèbre émission talkshow de la télévision italienne La Gabbia ("La cage" en français - NdT) dimanche 11 janvier, soit le jour même de la grande manifestation dans les plus grandes villes de France après les attentats à Paris qui ont fait 17 morts.


A DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS. MERCI

Et pendant que l'on nous occupe l'esprit avec le False Flag orchestré en France, aux USA ont lieu des révélations sur l'implication d'Israël dans les attentats du 9/11/2001 !

On se demande du reste si cette hystérie n'a pas été organisée en France pour sauver Netanyahu et pour masquer les révélations qui sont faites aux USA et qui mettent en cause Charl/Israël !

les frères Kouachi, arrêtés deux fois pour des charges en lien avec le terrorisme, et condamnés pour des faits similaires, ont rencontré l'un des principaux leaders d'Al-Qaïda, se sont entraînés avec lui et ont combattu aux côté d'Al-Qaïda. Les services de renseignement français vont pourtant, il y a six mois, relâcher la surveillance du dangereux duo et les classer comme à « faible risque ».

Petite histoire du solgan international et d'union: "Je suis Charlie":

Le slogan est apparu à 11h52 le 7 janvier 2015, moins d'une heure après le premier coup de fusil à Charlie Hebdo, il est l'oeuvre d'un certain Joachim Roncin, directeur artistique et journaliste musical à l'hebdomadaire Stylist (1), dirigé par la 7ème femme la plus riche de France, Evelyne Prouvost (3), patronne du groupe Marie Claire à 58%, les 42% restant appartenant à Monsieur Lagardère.

1 - Après le passeport indestructible du 11 septembre, l'un des deux suspects, Saïd Kouachi, a oublié, malencontreusement, sa carte d'identité dans la voiture.

2- Lors de la tuerie, entre 3 et 5 tireurs ont été aperçus:

© Inconnu

La France a choisi aussi son camp en Ukraine et on aura noté au passage le silence des médias autour des réactions de la Fédération de Russie et de son Président Vladimir Poutine qui a pourtant exprimé ses vives condoléances au peuple français suite à l'attaque terroriste contre le journal satirique. Pas un mot alors que la Russie a toujours été présente, en particulier en Tchétchénie dans la lutte contre le terrorisme islamique.

par Manlio Dinucci

Le massacre de journalistes de Charlie Hebdo et de policiers n'en finit pas de surprendre les analystes et chroniqueurs du monde entier. Si la presse française est unanime à dénoncer le terrorisme islamistes, beaucoup -comme Manlio Dinucci dans Il Manifesto- y voient clairement une manipulation de services secrets occidentaux.

Réseau Voltaire International | Rome (Italie) | 9 janvier 2015

La durée de leur fuite, des terroristes trop calmes, le manque de protection de la rédaction de l'hebdomadaire satirique, les armes des terroristes... Aldo Giannuli, expert des services secrets italiens, n'est pas convaincu par la version officielle.

Lors de cette funeste journée du 7 janvier 2014, date marquée à jamais comme synonyme de la mort de 12 personnes lors de l'attentat terroriste contre Charlie Hebdo, l'hypothèse d'un complot faisait déjà son chemin.

Le quotidien états-unien McClatchy annonce que les Frères Kouachi et Mohammed Mehra ont été recrutés par l'artificier du sous-groupe Khorasan d'Al-Qaïda.

L'année dernière, le même journal avait révélé l'existence du Français David Drugeon et son rôle au sein d'al-Qaïda en Syrie. Il avait prétendu que le jeune homme était un membre des services secrets français. Puis, le Pentagone avait confirmé le considérer comme une cible prioritaire.

Nous relayons cette opinion car elle émane du général Leonid Ivashov, qui était le chef d'état-major de l'armée russe au moment des attentats du 11 septembre 2001.

Ivashov a toujours dit que ces attentats émanaient de l'intérieur du complexe militaro-industriel des États-Unis ; il a participé à bon nombre de conférences pour la paix, dont la conférence Axis for Peace, à Bruxelles en 2005, et il est un de ceux qui en savent beaucoup sur pas mal de choses.

Il fallait s'y attendre. À la suite de l'attentat contre Charlie Hebdo, des internautes se revendiquant de la mouvance Anonymous annoncent qu'ils vont passer à l'action. Leur objectif n'est pas encore connu, mais l'on peut s'attendre à du piratage, des accès frauduleux et des attaques DDOS contre des sites et des comptes de réseaux sociaux faisant l'apologie du terrorisme.

Faut-il s'attendre à des attaques par déni de service contre les sites faisant l'apologie des actes de terrorisme dans les prochains jours ? Alors que l'émotion est encore vive à la suite de l'attentat perpétré mercredi contre Charlie Hebdo, et qui a fait douze morts et onze blessés, c'est la question qui se pose, dans la mesure où des internautes se revendiquant du collectif Anonymous souhaitent passer à l'action.

1 2