grève

64 articles 1 7 30 90 90 à 1 an 2 3 4 5 6 7 8 9 j s
1 2 4

Maureen Clare Murphy

Alors qu'il est à son 17e jour consécutif de grève de la faim, le prisonnier palestinien Khader Adnan refuse tous les substituts alimentaires et accepte seulement de boire de l'eau, a annoncé aujourd'hui son avocat Ashraf al-Khatib.

L'Agence Al-Qods News a annoncé aujourd'hui que al-Khatib avait pu rendre visite à Adnan dans la section d'isolement de la prison de Hadarim en Israël, où Adnan est détenu sans inculpation ni jugement, une pratique connue sous le nom de détention administrative.

Par IMEMC(21)05.2015 - Le détenu en grève de la faim Khader Adnan, qui a commencé sa grève il y a près de 3 semaines, ne consomme actuellement que de l'eau et du sel, et il refuse les examens médicaux et tout complément.

L'avocat Ashraf al-Khatib, du Comité des détenus palestiniens, a dit qu'Adnan est déterminé à continuer sa grève jusqu'à ce que les autorités israéliennes mettent fin à sa détention administrative arbitraire, sans accusation ni procès.

Par Maan News(14)05.2015 - Le prisonnier Khader Adnan, 37 ans, est entré aujourd'hui dans son 10ème jour de grève de la faim illimitée pour exiger la fin de sa détention administrative par Israël.

Le prisonnier, qui est membre du Jihad Islamique, a envoyé une lettre aux Brigades al-Qods basées à Gaza pour appeler les Palestiniens à le soutenir dans sa bataille pour "

Par Tariq Shadid
Ramallah, 10 mai 2015 - Aujourd'hui, le tribunal militaire israélien de la prison d'Ofer à Betunia, Ramallah, a décidé de rétablir la peine initiale de Samer Issawi. Issawi, que sa légendaire grève de la faim record a rendu célèbre dans le monde entier lors de sa précédente arrestation, a été condamné à 30 ans d'emprisonnement sur la base de ses activités de résistance présumées.

Eliane Gonçalves

Les amis et les parents d'Islam Hamed - de nationalité brésilienne et palestinienne et qui a commencé une grève de la faim dans une prison à Naplouse - ont lancé une campagne sur les sites de réseaux sociaux, invitant les autorités palestiniennes [Autorité palestinienne de Ramallah] à le libérer et à l'autoriser à se rendre au Brésil.

Ils ont créé une page Facebook intitulée le « Libertem o Islam » (« Qu'ils libèrent Islam »).

Par Myriam Rondeau

Il serait temps de mettre un point au clair : les étudiants ne sont pas confus. Ils ne sont pas non plus inconscients, inconsistants et nuls en communication. De nombreux commentateurs, chroniqueurs et journalistes veulent à tout prix discréditer le mouvement étudiant. Il n'est donc pas étonnant de vivre ce que nous avons déjà vécu en 2012.

Renato Rovai

L'ambiance délétère actuelle au Brésil, qui voit une campagne de destruction systématique de la présidente Dilma, de son parti, le PT, et du gouvernement (par le biais de la Petrobras en particulier) menée avec une virulence extrême par les médias dominants, fait penser au scénario Vénézuélien*. Ces derniers jours, les camionneurs, dont les revendications sont certainement légitimes, ont déclenché une grève qui commence à faire tâche d'huile.

Par Hani Ibrahim, Mahmoud Issa
Cet article, publié en anglais sur Al-Akhbar, est une traduction de l'édition en arabe.

Les prisonniers palestiniens ont moins peur des souffrances d'une grève de la faim qu'ils redoutent que cette expérience angoissante ne se termine au bénéfice de l'administration pénitentiaire israélienne. Une telle évolution serait de nature à freiner leur détermination et les découragerait d'entreprendre d'autres grèves de la faim à l'avenir.

Al-Akhbar

Les prisonniers palestiniens attendent le moment opportun loin de la surveillance israélienne pour appeler leurs parents et les rassurer sur leur état de santé, alors que l'hiver est rude. Les prisonniers dans les diverses prisons parlent des droits dont ils ont été récemment dépouillés par les autorités pénitentiaires israéliennes, et expliquent ce qu'ils comptent faire dans les prochains mois, en l'absence d'une attention locale et internationale.

Par Patrick Pelloux

Sans contester le Droit de grève, il y a quelque chose d'anachronique dans le conflit des médecins libéraux. Ils refusent le tiers payant en arguant que recevoir de l'argent leur permet de favoriser la relation avec le malade ; que de payer inciterait les malades à ne pas venir consulter (sic), qu'eux-mêmes appliquent le tiers payant en fonction des malades... Ces arguments me semblent une mauvaise copie de boîte de communication vieillotte.

par Daniel Zamora, Jean-Louis Siroux, le 23 décembre 2014

Nous publions, sous forme de tribune [1], un texte rédigé par les deux sociologues Daniel Zamora et Jean-Louis Siroux (Acrimed).

Cela fait maintenant un mois que la Belgique vit son plus grand et profond mouvement social depuis des décennies. C'est une colère profonde qui anime de nombreux travailleurs face à l'arsenal de réformes prônées par le gouvernement en exercice.

Par Maan News(15)12.2014 - L'administration pénitentiaire israélienne a entamé des procédures punitives graves contre les prisonniers palestiniens qui ont démarré récemment une grève de la faim en solidarité avec leurs compagnons placés en isolement. Issa Qaraqe, ancien ministre des Affaires des Prisonniers et actuellement président du Comité des Prisonniers, a déclaré à Ma'an dimanche que plusieurs grévistes de la faim ont été envoyés dans les quartiers des prisonniers de droit commun, certains ont été mis en demeure de payer des amendes, d'autres ont été privés de visites familiales et d'autres encore privés de cantine pendant 2 mois.

Le CADTM Belgique, membre du réseau Altersummit, |1| exprime ici son soutien actif à la grève générale du 15 décembre organisée par le front commun syndical belge. Moment de conscientisation et de lutte, la grève s'avère au regard des histoires des peuples un puissant outil pour faire plier le pouvoir capitaliste et ses relais politiques.

Nous soutenons l'ensemble du calendrier syndical et appelons à continuer le plan d'actions après cette grève générale, qui marquera l'Histoire de la Belgique.

Yannis Youlountas

Les manifestations, émeutes et occupations se multiplient chaque jour à Athènes et ailleurs en Grèce, depuis fin novembre. Notamment à cause de la tyrannie du pouvoir à l'égard de Nikos Romanos, jeune prisonnier de 21 ans en grève de la faim, privé de la possibilité d'étudier et particulièrement maltraité. Nikos est, de surcroît, l'ami d'enfance d'Alexis Grigoropoulos, tué le 6 décembre 2008, à l'âge de 15 ans, par un policier dans le quartier d'Exarcheia à Athènes, ce qui avait provoqué un mois d'émeutes retentissantes dans toute la Grèce.

Alors que l'Espagne vit une crise humanitaire sans précédent, le mouvement social subit une répression constante d'un régime qui a peur du changement et protège ses intérêts. Le bipartisme PP/PSOE qui s'alterne au pouvoir depuis la fin de la dictature est fort affaibli par une succession de luttes sociales victorieuses et l'irruption d'initiatives populaires qui mettent en pratique de nouvelles façons de faire de la politique.

Middle East Monitor

Les organisations de droits humains et les associations de défense des droits des prisonniers ont recensé plusieurs centaines de moyens de tortures utilisés contre les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes pendant les interrogatoires.

Un rapport de l'ONU répertorie quelques 200 moyens de torture. L'organisation israélienne de défense des droits humains, B'Tselem, en recense quant à elle environ 105.

Ils ont entamé une grève de la faim depuis le 15 octobre. Cinq paysans du syndicat Confédération paysanne protestent contre l'exclusion des petits paysans par la Politique agricole commune (PAC) et la Loi d'avenir agricole. « L'État et la FNSEA persistent dans leur politique d'élimination des petites fermes », déplorent-ils. En cause, un changement des conditions pour accéder aux aides de la PAC.

Par Patrick Mignard

Les pilotes d'Air France gagnent bien leur vie, et même très bien ! Et alors ? Qui peut accuser une quelconque catégorie professionnelle de défendre ses intérêts, ses acquis ? Le scandale n'est pas le haut niveau de rémunération des pilotes mais le faible niveau des autres catégories professionnelles en galère.

En effet, que se joue-t-il dans ce conflit ? Une simple lutte, de la part des pilotes, pour défendre des privilèges ? C'est ce que voudraient faire croire la direction d'Air France et le Gouvernement.

CGT cheminots Yvelines

Déclaration de la délégation CGT pour
la CLM (Commission Locale Mixte) Yvelines

Le 17 septembre 2014
Mesdames et Messieurs les directeurs d'établissement,

La loi portant réforme ferroviaire a été promulguée le 04 aout dernier.

La délégation CGT déplore l'autisme du gouvernement sur le sujet, refusant d'entamer des négociations sérieuses et même d'entendre les revendications des cheminots qui se sont exprimés par la grève en juin dernier, à l'appel de la fédération CGT des cheminots et de Sud Rail.

1 2 4