occupation

11 articles 1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9 j s

Peter Lavelle

Interview-débat entre Norman Finkelstein et Gil Hoffmann (Jerusalem Post), présenté par Peter Lavelle - CrossTalk, Russia Today, 20 mars 2015

9 youtube

Transcription :

[Les interventions de Norman Finkelstein sont retranscrites intégralement. Les autres sont résumées]

Peter Lavelle : Norman, pour revenir à notre question, quel est le vrai visage de l'électorat israélien selon vous ? Pourquoi ont-ils voté pour Benjamin Netanyahou alors que les sondages le disaient perdant auparavant ?

Ilan Pappe - The Electronic Intifada

Ceux d'entre nous qui connaissent la nature de la bête ne peuvent s'étonner des résultats des élections israéliennes.


Comme plusieurs de mes amis, j'ai été également soulagé qu'un gouvernement sioniste libéral n'ait pas été élu. Il aurait permis à la mascarade du « processus de paix » et à l'illusion de la solution de deux états de durer, tandis que la souffrance des Palestiniens continue.

Par Daniel Vanhove

A l'issue des élections du 15 janvier dernier, le 1 er ministre sortant B. Netanyahou a déclaré que le succès de son parti Likoud était une victoire pour son peuple : « ... nous venons de remporter une grande victoire pour le Likoud, le camp national et pour notre peuple... ». De quel peuple parle-t-il ? De toute la population qui forme l'Israël d'aujourd'hui ? Ou de celles et ceux qui se revendiquent comme 'juifs' excluant de facto les Arabes qui y vivaient et y sont restés depuis la création imposée de cet Etat, malgré le fait qu'ils y soient continuellement discriminés et parfois même tués ? Ou encore s'agit-il de celles et ceux qu'il n'a de cesse de convier de par le monde, à venir peupler des colonies qu'il se fera un plaisir non dissimulé d'installer sur de nouvelles terres palestiniennes volées dans ce but ? Avec le fantasme d'un élargissement du Nil à l'Euphrate de cet Etat fabriqué sur une suite ininterrompue de mensonges ?

Yara Hawari

Israël est censé être la seule démocratie du Moyen-Orient, pourtant 4,5 millions de Palestiniens sous son contrôle ne peuvent pas voter.


Un État qui ignore les droits du peuple autochtone non-juif qu'il domine n'est pas une démocratie.

Aujourd'hui, les citoyens israéliens élisent leur prochain gouvernement dans un pays souvent qualifié de « seule démocratie du Moyen-Orient ».

Español

Le directeur de cabinet du président Obama, Denis McDonough, a déclaré lors de l'assemblée annuelle de J Street (le lobby sioniste modéré) qu'Israël devait cesser l'occupation des Territoires palestiniens.

M. McDonough a précisé que la Maison-Blanche continuerait à œuvrer pour la « solution à deux Éta

Par Middle East Monitor(21)03.2015 - Des dizaines de Palestiniens de Cisjordanie occupée se sont installés dans des grottes aux environs de Al-Khalil (Hébron) parce que les autorités d'occupation israéliennes les empêchent de construire sur des terres affectées à des colonies illégales réservées aux Juifs. Noaman Hamamda, 57 ans, a déclaré à Anadolu que lui et ses frères palestiniens dans la même impasse ont essayé de construire des maisons de briques et de ciment, mais les Israéliens les ont démolies au motif qu'elles avaient été construites sans permis.

Ramzy Baroud

Maintenant que Netanyahu a jeté le masque, certains des mythes israéliens les plus fallacieux vendus comme des faits par les défenseurs d'Israël, tombent maintenant à plat.


Imaginez qu'un candidat présidentiel américain lance un appel à ses partisans un jour d'élection en faisant la déclaration suivante : « L'Administration républicaine est en danger.

Par Days of Palestine
Israël a toujours utilisé des armes interdites internationalement sans que le soi-disant "monde libre" prenne la moindre mesure de rétorsion.
Le taux de cancer dans la Bande de Gaza a fortement augmenté aux lendemains des trois attaques israéliennes contre l'enclave côtière, a révélé le ministère palestinien de la Santé jeudi 19 mars 2015 dans un rapport récent qui indique que ce taux a augmenté de 73,1 pour 100.000 habitants.

Asa Winstanley

Un article publié la semaine dernière et qui n'a pourtant pas reçu tout l'intérêt qu'il suscitait a confirmé les soupçons soulevés auparavant et les fortes implications des troupes israéliennes dans l'aide et l'assistance au Front al-Nusra, l'affilié officiel d'Al-Qaeda en Syrie.

Dans son entretien avec les troupes de l'occupation israélienne la semaine écoulée, un journaliste du Wall Street Journal présent sur le Mont Bental (une partie du Plateau du Golan occupé) a constaté que les troupes israéliennes accueillaient les combattants blessés d'Al-Qaeda et les soignaient dans les hôpitaux israéliens.

Jonathan Cook

Il y a quelque chose de profondément hypocrite et lâche dans la manière dont les diplomates européens font rituellement fuiter leur rapport annuel sur Jérusalem. Cette année, ils ont choisi de déposer le rapport « confidentiel » dans les mains du Guardian *.


Il est clair que les Européens - et les Américains - veulent que la nouvelle qu'ils sont très en colère contre Israël soit diffusée aussi largement que possible dans le sillage de la victoire électorale de Netanyahou.

Ali ABUNIMAH

Benjamin Netanyahu au congrès américain le 3 mars. (Caleb Smith/Flickr)

Beaucoup avaient espéré que Benjamin Netanyahu serait battu aux élections israéliennes d'hier. Je n'étais pas de ceux-là.

Beaucoup l'avaient déjà enterré - des sondages pré-électoraux montraient son parti, le Likoud, à la traîne derrière l'Union centriste prétendument du centre gauche, dirigée par Yitzhak Herzog et Tzipi Livni.