témoignage

171 articles 1 7 30 90 1 2 3 3 à 4 ans 5 6 7 8 9 j s
1 2 6 9

Ali Abunimah - Electronic Intifada

Une vidéo particulièrement violente et choquante d'une attaque israélienne meurtrière contre des prisonniers palestiniens endormis.

9 youtube

La caméra suit des agents lourdement armés de la sécurité israélienne attaquant un dortoir de prison, hurlant aux détenus de sortir de leur lit et qu'ils seraient abattus s'ils n'obéissaient pas aux ordres.

On peut entendre les prisonniers crier de terreur à cette attaque surprise.

par Oumeima Selma Krichen

Puisqu'on doit mourir un jour ou l'autre, autant mourir à Damas. C'est ce que j'ai pensé quand on m'a proposé de faire partie d'une délégation de journalistes et d'activistes tunisiens invités par le gouvernement syrien à l'occasion des élections législatives qui devaient avoir lieu le 7 mai dernier. Car, depuis quinze mois, quand on est syrien, on quitte les siens le matin sans être sûr de les revoir.

Par Moira Jilani
Mon cher mari, Ziad Jilani, a été exécuté par un policier israélien des frontières, Maxim Vinogradov, le 11 juin 2010. Les preuves sont indéniables que mon mari était au sol, sans arme et blessé, ne posant aucune menace lorsque le policier israélien des frontières Vinogradov lui a tiré à bout portant dans la tête. Malgré de multiples contradictions, révisions et mensonges patents dans le témoignage du soldat qui l'a tué et que l'autopsie a révélés, les autorités israéliennes ont fermé le dossier contre Maxim Vinogradov et son commandant Shadi Kheir Al-Din.

Les protestataires israéliens arrêtés le 3 mai suite à une manifestation en solidarité avec les grévistes de la faim palestiniens de la prison de Ramlé ont rapporté l'extrême violence et les abus de pouvoir qu'ils ont subis de la part de la police durant leur détention. Leurs plaintes ont été enregistrées par Adalah auprès du département du ministère de la Justice chargé d'enquêter sur la police. Voici le témoignage personnel de notre amie Leehee Rothschild, l'une des protestataires.

PCHR Gaza

Le 30 Mars 2012, les Palestiniens dans le monde entier ont célébré la Journée de la Terre, commémorant le massacre en 1976 de 6 Palestiniens protestant contre la confiscation de leurs terres par les autorités israéliennes d'occupation.

Partout en Palestine occupée, des milliers de civils ont organisé des manifestations pacifiques, qui ont entraînée des répon

Robert Fisk - The Independent

Les souvenirs des tueries de la guerre, des enlèvements et des meurtres d'enfants se sont estompés. L'environnement semble un peu plus sûr. Mais neuf ans après la chute de Saddam Hussein, Robert Fisk a rencontré beaucoup de personnes qui estiment avoir perdu leur patrie.

Dans la ville irakienne de Falloujah, les troupes américaines et britanniques se sont rendues coupables de véritables crimes de guerre.

Le temps est venu de pointer du doigt le rôle criminel des puissances qui, comme la France par la voix de Juppé, et les États-Unis par la voix de Clinton, mènent une intense campagne médiatique et politique pour déstabiliser la Syrie, la soumettre à de sévères sanctions sous des prétextes humanitaires - de concert avec des journalistes et des ONG irresponsables - alors que le problème est ailleurs.

Un fin observateur de ce qui se passe dans son pays, raconte

La désinformation à propos des évènements en Syrie atteint de tels sommets que nul ne peut se fier à ce que les journalistes en disent. Les « grand reporters de guerre » - Sofia Amara, Martine Laroche-Joubert, Christophe Kenck, Marc de Chalvron, Romaric Moins, Manon Loizeau, Paul Moreira, Edith Bouvier - entrés clandestinement en Syrie, pour aller séjourner à Baba Amr, en compagnie des combattants d'une prétendue « armée syrienne libre » (ASL), comment ont-ils pu présenter comme de sympathiques combattants pour la démocratie des hommes qui se livraient, selon nos témoins (*), à des atrocités contre la population de Homs ?

Un fin observateur de ce qui se passe dans son pays, raconte

La désinformation à propos des évènements en Syrie atteint de tels sommets que nul ne peut plus se fier à ce que les journalistes en disent. Les « grand reporters de guerre » - Sofia Amara, Martine Laroche-Joubert, Christophe Kenck, Marc de Chalvron, Romaric Moins, Manon Loizeau, Paul Moreira, Edith Bouvier - entrés clandestinement en Syrie, pour aller séjourner à Baba Amr, en compagnie des combattants d'une prétendue « armée de libération », comment ont-ils pu présenter comme de sympathiques combattants pour la démocratie des hommes qui se livraient, selon nos témoins (*), à des atrocités contre la population de Homs ?

En adressant un message de soutien aux musulmans sunnites en Syrie, Cheikh Imran N. Hosein répond aux questions de l'Imam Arber Berisha et conseille ces derniers sur la stratégie qui, selon lui, devrait être adoptée afin de faire tomber le régime sectaire de Bachar al Assad tout en préservant la Syrie de finir sous contrôle Sioniste à l'instar de la Libye.

9 youtube

alterinfo.net

Bert De Belder

Nabil Boukili, membre de Comac, le mouvement de jeunes du PTB, et Mario Franssen, de l'ONG intal, ont participé, du 21 au 25 avril, à une mission internationale d'enquête et de solidarité en Syrie. Ils y ont essentiellement rencontré des gens qui ne voulaient rien d'autre que la paix et le progrès social.

La mission était organisée par la Fédération mondiale de la jeunesse démocratique (WFDY), dont Comac est membre, et le Conseil mondial de la Paix (WPC), auquel participe intal.

Thanassis Veggos dans un film de 1964 tourné à l'hôtel « L'Aube Dorée »

« L'Aube Dorée » fut un hôtel légendaire au pays lumineux qu'était la Grèce des années 60, tout du moins pour les représentations collectives, car la réalité est souvent bien plus sombre qu'elle n'y paraît, à travers le miroir déformant de la mémoire. Situé sur l'île de Poros, l'hôtel s'est rendu célèbre par le cinéma populaire et commercial grec de l'époque, car certaines scènes inoubliables ont été réalisées dans ses locaux, et notamment, la comédie burlesque : « Bien mieux que Marlon Brando », entièrement tournée dans cet hôtel en 1964, mettant en scène le grand acteur comique Thanassis Veggos.

Par Thaer Halahleh
« Lamar ma chérie, pardonne-moi si l'occupation m'a emmené loin de toi, et m'a ôté le plaisir d'être aux côtés de mon enfant premier-né alors que j'ai toujours prié Dieu pour le voir, de l'embrasser, et être heureux avec lui. Ce n'est pas ta faute, c'est notre destin en tant que peuple palestinien que nos vies et celles de nos enfants nous soient enlevées, d'être séparés les uns des autres et d'avoir une vie misérable, rien n'est complet dans nos vies à cause de cette occupation injuste tapie dans chaque coin de nos vies qui les transforme en une étrangeté, une poursuite continue et une torture.

Centre Catholique d'information Vox Clamantis

Les chrétiens de Qâra sont des habitants de souche. Ils sont au nombre de 500 pour une population de 25000 sunnites. Bien que minoritaires ils sont très respectés et ont toujours vécu en bonne entente avec leurs frères musulmans étant donné le fait que beaucoup de familles musulmanes sont issues de familles chrétiennes qui ont embrassé l'Islam au temps des Mamelouks.

Par Shahd Abusalama
9 mai 2012 - La matinée fut très mouvementée dans la tente de solidarité de Gaza. Lorsque je suis arrivée vers 10h du matin, plus d'une centaine d'enfants d'environ 4 ans sont entrés dans la tente, tous si beaux et innocents. Ils venaient du jardin d'enfants Gassan Kanafani, portant des pancartes où on pouvait lire : "Je veux embrasser Papa", "Je veux que Papa soit libre" ou "Liberté pour les prisonniers politiques palestiniens".

par Panagiotis Grigoriou

« Je vous interpelle depuis l'île de Crète, je suis un agriculteur de la région de la Canée. J'ai toujours voté à droite et je me considère comme quelqu'un de droite. J'ai voté SYRIZA à ces élections et je revoterai SYRIZA, car Samaras, sa Nouvelle Démocratie et les autres, ont trahi. Je préfère immobiliser ma voiture et me déplacer désormais sur le dos de mon âne, plutôt que de céder devant chantage et l'esclavage imposés par l'Europe », (message d'un auditeur - radio Real-Fm ce jeudi matin).

Et pour commencer, elle a obtenu un article dans son journal régional à Chalon.

CHALON : Jocelyne Monneret eût aimé atteindre la Palestine. Mais...

Le dimanche 29 avril 2012. Plusieurs jours après avoir -au même titre que d'autres- essuyé le refus des autorités israéliennes de prendre les airs afin de se rendre en Palestine au nom de la solidarité, Jocelyne Monneret ne décolère toujours pas.

Un document publié par Mediapart, et accrédité par Ziad Takieddine, accuse Brice Hortefeux d'avoir assisté à une réunion, organisée par les services secrets libyens, destinée à financer la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, à hauteur de 50 millions d'euros. Ce jour-là, Hortefeux était en tout cas à Montpeyroux, petit village situé à 20 minutes de Clermont-Ferrand.

Brice Hortefeux a-t-il assisté, le 6 octobre 2006, à une réunion avec des officiels libyens au sujet du financement, par Kadhafi, de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, pour un montant d'une valeur de cinquante millions d'euros ? Mediapart l'affirme, s'appuyant sur un document présenté comme issu des archives des services secrets libyens.

Par Athiyan Silva à Paris
1er mai 2012

Avant le second tour de l'élection présidentielle, des campagnes anti-immigrants et anti-islam arrivent sur le devant de la scène. Les deux candidats, le président sortant Nicolas Sarkozy et le candidat du Parti socialiste (PS) François Hollande s'en prennent de plus en plus aux travailleurs immigrés qu'ils utilisent comme boucs émissaires. C'est dans ce contexte que des reporters du WSWS ont interviewé des travailleurs immigrés et des réfugiés tamouls dans Paris.

1 2 6 9