134 articles

AUTEUR: Michel PORCHERON

« C’était important pour moi de conserver cette époque de mon enfance comme un bijou dans une petite boîte ». Arrivée à l’âge de deux ans à La Havane avec ses parents fuyant la dictature d’Augusto Pinochet (11 septembre 1973), Camila Guzmán Urzúa, 36 ans, qui signe avec Le Rideau de Sucre son premier film, un long métrage documentaire, est retournée à Cuba sur les traces de son enfance.

Une histoire vraie, qui commence par une fête de l’Aïd comme aujourd’hui, qui se passe à Naplouse, et qui nous serre le coeur. A l’occasion de ces fêtes de fin d’année, nous remercions Rich, photographe britannique qui a choisi de vivre en Palestine, nos pensées vont vers tous les Palestiniens qui endurent avec tant de courage le blocus qu’on leur impose, et nous espèrons qu’un plus grand nombre d’humains imposeront un peu plus de justice au cours de l’année à venir.

Mohamed, étudiant en architecture âgé de 22 ans, s’est engagé après la guerre. Il suit les traces de son frère et de son père, deux combattants de la résistance.

lundi 17 décembre 2007
Zeina Awad - Al Jazeera.net


Alors que l’instabilité politique perdure au Liban, les observateurs estiment que le Hezbollah, le mouvement politique chiite, se réarme et procède à de nombreux recrutements pour sa branche armée.

Au mois de septembre, Alain Chevalérias a effectué un reportage de trois semaines au Pakistan et en Afghanistan. Il connaît bien l’Afghanistan pour l’avoir parcouru aux côtés de la résistance, pendant les années 80, sous l’occupation soviétique. En ayant appris la langue principale, le persan, et s’étant imprégné des coutumes locales, quand sa sécurité l’exigeait, il a pu réaliser son enquête en s

par Emily Raboteau

Les agents de sécurité de la compagnie (israélienne) El Al me sont tombés sur le paletot, à l'aéroport Newark International de New York, telle une escadrille de vautours. Ils étaient cinq, en uniforme, à bloquer le comptoir des enregistrements. Ils avaient l'air assez vieux pour avoir terminé leur service militaire obligatoire dans les Forces Israéliennes de Défense, mais pas assez pour avoir fini leurs études ; ils étaient donc vraisemblablement plus jeunes que moi.

« Rasez ce village », cria la femme colon, donnant le signal de l’assaut contre le village d’Al-Foundouq, représailles des colons des environs pour l’assassinat d’Idan Zouldan. Des témoins visuels affirment que non seulement les soldats ne se sont pas interposés, mais qu’ils ont aidé les colons.

Al-Foundouq

Les plaques de marbre brisées, de l’entreprise « Ha-Shalom » [la paix], dont une partie était destinée aux cuisines des colons, sont autant de témoins des événements de la soirée de la vengeance.

La scène se passe dans les locaux de Sud-Rail à Lille, trois jours après le début de la grève des cheminots. Le mouvement n’en est qu’à ses débuts et déjà la mitraille médiatique tombe à verse. En première ligne, face au peloton d’exécution des éditorialistes, les membres de Sud-Rail entendent siffler les balles : « jusqu’au-boutistes » adeptes de « la grévi

Rien ne va plus pour les gérants de supérettes Casino

Ni commerçants indépendants, ni salariés, des gérants de supérettes Petit Casino dénoncent leurs conditions de travail. Plus de 70 heures hebdomadaires pour des revenus inférieurs au SMIC. Comment vivent ces sous-travailleurs de la grande distribution? Enquête de Marie Dupin.

(Rue 89 - 03/12/2007)

Cela fait bientôt trois ans que Christophe et Katie Léger travaillent pour le groupe Casino, en tant que gérants-mandataires d’un Spar de 300 mètres carrés en plein centre-ville d’Arras, dans le Pas-de-Calais.

C’est un honneur pour moi d’avoir la chance de pouvoir vous parler. Mais je dois tout de suite vous dire que j’irai droit au but. Je ne suis pas ici pour vous divertir ni pour vous faire plaisir. La vérité fait parfois mal. Mais vous pouvez y faire face.
Je suis un Palestinien, un Arabe et un Musulman. Cela signifie que je fais partie de ces gens que le gouvernement des Etats-Unis a désignés comme ennemis.

GAZA (Reuters) - Pour de nombreuses raisons, j'espérais que l'armée israélienne me laisserait passer par Israël pour rejoindre la Cisjordanie. Mais mon espoir de quitter la bande de Gaza pour rallier l'autre partie des territoires palestiniens a été déçu.



Par Nidal al Moughrabi



Je voulais rendre visite à mes collègues, des Israéliens, des étrangers, et mes compatriotes palestiniens, à qui je parle quotidiennement mais que je n'ai pas vus depuis des années.


dimanche 2 décembre 2007

Amira Hass - Ha’aretz

Khaled emmène de moins en moins souvent ses enfants dans son village natal, à l’ouest de la Cisjordanie, au sud de Qalqiliya. C’est dur pour lui de s’asseoir sur le toit de la maison de ses parents et de voir, à 500 mètres de là, la terre de la famille, sans pouvoir s’y rendre. Cette terre a toujours été une espèce de garantie, d’assurance : assurance d’un revenu fixe, assurance que tous les frères et sœurs y travaillent et en profitent, assurance de trouver la tranquillité après le tumulte de la ville, et aussi une sorte d’épargne et de sécurité en cas de besoin - maladie (le ciel nous préserve), études supérieures pour les petits-enfants.

La famille Ali est Albanaise. Le père est chauffeur pour un homme politique. Suite à un changement de pouvoir, cet homme politique est tué.
Le chauffeur ainsi que sa famille sont menacés. Son frère est assasiné. Sa mère est agressée.
La famille Ali décide de partir. Partir pour la France avec Sarah , 2 ans et sa future petite soeur, Léa.
Arrivés en France, ils trouvent un logement, la maman accouche, et Sarah rentre à l'école.

Au milieu de la nuit, des centaines de geôliers ont envahi les campements de la prison de Ketsiot, tirant et frappant.

mardi 27 novembre 2007
Gideon Lévy - Ha’aretz

Après l’appel du soir, les prisonniers sont allés dormir. A deux heures du matin, ils ont été réveillés, paniqués à la vue de centaines de geôliers armés, des membres des unités Massada et Nachshon, qui envahissaient les tentes. Très vite l’endroit s’est transformé en champ de bataille. Les geôliers tiraient à l’aide d’armes diverses et variées, et les prisonniers leur lançaient des légumes et d’autres objets.

Pendant près de douze ans, le sergent Jimmy Massey a été un US Marine aux nerfs d’acier et au cœur de pierre. Il a servi en Irak où il a participé à des atrocités, avant d’ouvrir les yeux et de lutter contre la politique belliciste de son pays. Il anime aujourd’hui l’association des vétérans d’Irak contre la guerre. Au Salon du livre de Caracas, où il a présenté son témoignage Cowboys del infierno, il a répondu aux questions de la journaliste cubaine Rosa Miriam Elizalde, de Cubadebate.

samedi 24 novembre 2007 par Mehr Licht

Si j’ose parler du Niger et de l’horrible famine qui y sévit présentement, c’est avant tout parce que je connais bien ce pays où sa population est si accueillante. Pauvres gens... je les ai tellement aimés. Je suis inquiet pour plusieurs amis qui me restent là-bas. Je suis arrivé à Niamey en septembre 1974 et j’en suis parti en juin 1977. Trois années qui m’ont parues si courtes.

Annapolis, vue de Gaza

Si l’histoire a appris quelque chose aux gens de Gaza, c’est qu’ils n’ont jamais beaucoup pu s’exprimer sur leur destin.

samedi 24 novembre 2007
Laïla El-Haddad - The Guardian

Peu importent les points faibles discutables de ce chemin ou le mécontentement qu’il pourrait avoir généré, car nous savons tous ce qui arrive à ceux qui doutent, le plus important est d’aller de l’avant, en avant toute !

Les trous d'air de la conférence d'Annapolis (par Dan Lieberman)

Quand on examine la Conférence d’Annapolis qui approche, qui réunira, en face-à-face des premiers ministres, des ministres des AE et des ONG d’Israël, de l’Autorité palestinienne, de la Jordanie, de la Syrie et du Liban, on se rend compte à quel point on est loin de la réalisation d’une paix au Moyen-Orient, et à quel point Annapolis est loin de la Terre sur laquelle marchent d’autres que nous-mêmes.

Comment quelqu’un d’éduqué devient nécessairement une brute, un animal, un criminel, quand il sert dans l’armée d’occupation israélienne. C’est l’histoire que raconte à la première personne le sergent chef Liran Ron Furer, qui ne trouve plus le sommeil après les atrocités qu’il a commises à Gaza. Son livre vient de trouver un éditeur en Israël, mais pour le moment personne ne veut le diffuser. Gideon Levy, journaliste courageux, en donne quelques extraits dans Haaretz...

Militaires hauts gradés, Agents des services de renseignement, Chargés de la mise en application des lois, et Officiels du Gouvernement Remettent en Question le Rapport de la Commission sur le 11/9

De nombreux hauts gradés officiers militaires US bien connus et respectés, des vétérans des services de renseignement ou chargés de la mise en application des lois ont émis des critiques considérables à propos du rapport de la Commission sur le 11/9 ou ont fait des déclarations publiques qui contredisent le Rapport.