Argentine

5 articles 1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Raul CASTRO

Intervention de m. raúl castro ruz, président du conseil d'état et du conseil des ministres de la république de cuba, au troisième sommet de la communauté des états latino-américains et caribéens, tenu à san josé du costa rica, le 28 janvier 2015.

Cher président Luis Guillermo Solís ;

Chers chefs d'État ou de gouvernement d'Amérique latine et des Caraïbes ;

L'affaire Charliie a montré comme il était facile de désorienter et de mobiliser CONTRE LEURS PROPRES SENTIMENTS* des foules immenses de Français; dans la foulée -mais probablement le complot avait été bricolé bien à l'avance en Israël- les cerveaux du Mossad ont voulu refaire à Buenos Aires le coup ukrainien (lui-même inspiré du programme contre Bachar al Assad): chasser un gouvernement élu et légitime, sous prétexte d'indignation populaire.

« Le Réseau d'Intellectuels, d'Artistes et de Mouvements Sociaux en Défense de l'Humanité » a dénoncé une campagne « de déstabilisation des médias hégémoniques internationaux » contre le gouvernement argentin de la présidente Cristina Fernández de Kirchner après la mort du procureur Alberto Nisman sur laquelle la justice enquête.

Le groupe, composé d'intellectuels, artistes, hommes de science, militants des mouvements sociaux...

Grenoble, le 14 novembre 2014

PRESENTATION

Nous venons de créer l'association « Nuestra América » (Notre Amérique), association de solidarité avec les peuples d'Amérique latine, qui s'organisent et luttent pour leur émancipation, du sud du Rio Grande à la Terre de Feu.

Cette association reprend l'histoire et l'expérience des associations :

  • ASPAC (Association de Solidarité avec les peuples d'Amérique Centrale), créée en 1982, à partir de comités de solidarité avec les luttes au Salvador, au Guatemala et au Nicaragua, en particulier après le triomphe de la révolution sandiniste nicaraguayenne le 19 juillet 1979),

Mario

Ca commence comme ça :

Entre 1987 et 1988, l'Iran a signé trois accords avec la Commission nationale de l'énergie atomique de l'Argentine. Le premier accord irano-argentin concernait la conversion du Centre recherche nucléaire de Téhéran (CRNT) d'un réacteur de combustible hautement enrichi fourni par les Etats-Unis à de l'uranium faiblement enrichi à 19,75%, et de fournir de l'uranium faiblement enrichi à l'Iran.