Grèce

Aucun article1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8

Articles épiques 1 article

Par Gilles Devers
Article publié sur Les Actualités du Droit le 23 juillet 2014.

Le droit repose sur la qualification des faits : tout montre qu'Israël commet, sous nos yeux, des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre, et les auteurs - des exécutants aux commanditaires - devront être jugés.
Les définitions des crimes de droit international résultent d'un long processus, qui a conduit à définir des règles si fortes qu'elles sont reconnues par tous les Etats, ou presque, et qu'elles doivent être appliquées même en temps de guerre.



24h 40 articles

Par Gilles Devers
Article publié sur Les Actualités du Droit le 23 juillet 2014.

Le droit repose sur la qualification des faits : tout montre qu'Israël commet, sous nos yeux, des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre, et les auteurs - des exécutants aux commanditaires - devront être jugés.
Les définitions des crimes de droit international résultent d'un long processus, qui a conduit à définir des règles si fortes qu'elles sont reconnues par tous les Etats, ou presque, et qu'elles doivent être appliquées même en temps de guerre.

René Naba

Photo : D'après la police, ce sont des raids israéliens qui ont détruit cette mosquée de Gaza Ville © REUTERS / Suhaib Salem

Paris - La Palestine a fait acte de souveraineté et d'autorité en saisissant vendredi 25 juillet la Cour Pénale Internationale des «crimes de guerre» israéliens à gaza, fait sans précédent dans les annales du conflit israélo-palestinien.

L'Amérique, un des symbole (imposé?) de cette planète, a sacrément pris du plomb dans l'aile! Deux faits divers sont abordés ici trahissant bien la mentalité américaine, et c'est assez pathétique... Tout n'est qu'apparence et seule l'apparence compte, l'envers du tableau se doit d'être caché... Triste réalité...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Les États-Unis sont un pays particulièrement surprenant.

Melvin A. Goodman

Des communautés civiles terrorisées par l'occupant.

Gaza, 2009.

Le ghetto de Varsovie était le plus grand de tous les ghettos juifs dans l'Europe sous occupation nazie pendant la Deuxième Guerre Mondiale.
La bande de Gaza est le plus grand ghetto au Moyen-Orient et il figure parmi les parties les plus densément peuplées au monde.

Les Allemands ont fermé le ghetto au monde extérieur en 1940.

Hamid Dabashi

La population palestinienne, en tant que société diversifiée, ne peut être réduite au Hamas, ni se voir refuser le droit de résister à l'occupation.


Dans la plupart des médias d'Amérique du Nord et d'Europe occidentale qui rendent compte du massacre de Palestiniens par Israël, il est souvent répété que le Hamas a également lancé des roquettes en direction d'Israël.

Robert BIBEAU

Pour comprendre une problématique politique, il faut écouter et considérer le point de vue de ses alliés et celui de ses ennemis jurés. Ainsi, comment comprendre les attaques meurtrières de l'entité sioniste (Israël) contre l'enclave emmurée de Gaza où se terrent 1,5 million de prisonniers palestiniens parmi les décombres des décombres ?

Qu'est-ce que les unités de l'armée sioniste poursuivent comme objectif de tuer ainsi des centaines de prisonniers civils et de blessés ainsi des milliers de résidants désarmés de ce camp de concentration encerclé et verrouillé ? Nulle prière pour implorer la miséricorde des assassins israéliens ne pourra mettre fin à ce carnage.

par André Chamy

Alors qu'Israël lance une nouvelle offensive contre Gaza, André Chamy pose la question non pas de la survie de l'État hébreu, mais de celle du régime d'apartheid qui s'y exerce. Il dénonce non seulement le caractère irréalisable de la « solution à deux États », mais son dessein caché de justifier la perpétuation du ségrégationnisme. Enfin, il s'indigne des raisons qui ont conduit les États-Unis à créer un régime d'apartheid et à le placer au-dessus du droit international.

Par Manlio Dinucci
Edition de vendredi 25 juillet 2014 de il manifesto

Le secrétaire-général de l'ONU Ban Ki-moon, à l'ombre du secrétaire d'Etat USA John Kerry dont il apprécie l' « engagement dynamique », est en train de chercher à Jérusalem la façon de « mettre fin à la crise de Gaza ». Il semble cependant ignorer que quelqu'un l'a déjà trouvée. Le vice-président de la Knesset, Moshe Feiglin, a en fait présenté le plan pour « une solution à Gaza ».

Michel Warschawski

A propos d'une manifestation interdite...

Il y a deux ans, au nom du Centre d'Information Alternative (AIC), je recevais des mains de Christiane Taubira, Garde des Sceaux de la République Française, le Prix des Droits de l'Homme pour notre combat contre l'impunité. Mais ce matin, en lisant les informations, j'ai pensé un moment rendre ce prix aux autorités françaises : j'entendais réagir à l'interdiction prononcée par le gouvernement de François Hollande et de Manuel Valls à propos de la manifestation organisée samedi dernier à Paris contre les crimes commis par l'armée israélienne à Gaza.