fin du capitalisme

Aucun article1 7 jours 30 90 1 2 3 4 5 6 7 8

48h 18 articles

Manlio Dinucci

Tandis que des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants, poussés par le désespoir, tentent chaque jour de traverser la Méditerranée depuis la Libye en flammes, et que beaucoup y perdent la vie, le président italien Napolitano avertit : « Attention aux foyers qui nous entourent », à commencer par « l'instabilité persistante et la fragilité de la situation en Libye ».

Omar Shaban

Le conseiller politique de al-Shabaka décrit ici l'ampleur des destructions et explique pourquoi la reconstruction sera cette fois beaucoup plus difficile. Il pointe les erreurs commises lors des précédents appels aux donateurs et efforts de reconstruction. Selon lui, ces erreurs peuvent - et doivent - être évitées.


Si choquantes que soient les horreurs de la guerre déclenchée par Israël contre le bande de Gaza le 7 juillet dernier, l'étendue des dommages pourrait se révéler encore plus révoltante.

Hervé BOURGOIS

Nous croyons que nous sommes en paix car nos frontières ne sont pas menacées, en réalité la France est en guerre depuis de nombreuses années en accord avec ou en soutien de ses alliés, les pays membres de l'OTAN. Une guerre a un coût, c'est un investissement, et elle n'est donc pas fortuite. Or, les raisons de ces guerres sont généralement cachées, nous n'en connaissons que la propagande.

Ali Abunimah

Le général-major israélien Giora Eiland a demandé que toutes les fournitures de nourriture et d'eau soient coupées à près de 1,8 millions d'habitants palestiniens de Gaza - un crime de guerre majeur et qui est précisément la politique du « mourir de faim ou se rendre » que les Etats-Unis ont condamné en Syrie.

Eiland, ancien conseiller à la sécurité nationale du gouvernement israélien, affirme que Gaza doit être considérée comme un « Etat » ennemi.

Gideon Levy

Il est humain que le meurtre d'un garçon israélien, un enfant à nous, suscite une plus grande identification que la mort d'un quelconque autre enfant. Ce qui est incompréhensible, c'est la réponse des Israéliens à la mort de leurs enfants.

Des Palestiniens à l'hôpital al-Shifa de la ville de Gaza après une explosion qui a tué au moins sept enfants dans une aire de jeux publique du camp de réfugiés de Shati en bord de mer, le 28 Juillet 2014.

Manlio Dinucci

Tandis que depuis la Libye en flammes des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants, poussés par le désespoir, tentent chaque jour la traversée de la Méditerranée, et beaucoup y perdent la vie, le président Napolitano avertit « Attention aux foyers qui nous entourent », à commencer par « l'instabilité persistante et la fragilité de la situation en Libye ».